À bord de l’entrepreneuriat

À bord de l’entrepreneuriat

L'entrepreneuriat c’est faire le choix de prendre toutes les décisions concernant ta carrière. C’est de devoir faire des choix sans arrêt et d’en assumer les conséquences. C’est d’être à la fois matelot et capitaine du navire.

Doucement, l’aventure commence par préparer ton bateau. Ensuite tu décides par où tu veux t’en aller, en combien de temps et le nombre de matelots nécessaire au voyage. Tu dois t’assurer d’avoir prévu suffisamment de vivres pour l’équipage.

Une fois à bord, tu seras à la fois confiante et aux aguets; tu vivras des succès; tu recevras beaucoup d’amour qui te motivera à ne jamais t’arrêter. D’autres jours, tu ne verras plus l’horizon, tu seras perdue, dans le brouillard… (ici le brouillard, c’est un peu comme une dépression, un mal de vivre, la peur de l’échec, c’est vouloir le bien de tous avant soi-même, être bloquée, figée) et ça pourra durer un jour, une semaine… ou des années.

À la base, de devenir entrepreneure était un moyen de vivre de mes créations et d’être en accord avec mes valeurs. En 2007, je ne voyais pas comment je pouvais le faire autrement puisque je ne connaissais pas d’entreprise dans le domaine de la mode qui me laisserait juste créer, simplement. Qui laisserait parler mes tripes. Par conséquent, le monde de la peluche m’a séduit immédiatement; grouillant de possibilités et d’univers fantastiques.

Malgré tout, depuis plusieurs années, maître de mon propre bateau, je ne le fais pas non-plus : laisser parler mes tripes. Mes tripes pataugent dans la gestion de mon entreprise et la peur des tempêtes à venir. Parce que dans le brouillard, il est facile de faire naufrage et voulant l’éviter à tout prix, j’ai choisi de rester en eaux connues.

Après tout ce temps, je suis émue aujourd’hui de revoir l’horizon et d’anticiper la découverte de nouveaux territoires. D’enfin pouvoir satisfaire la designer de mode en moi. De laisser place à l’inconnu en laissant parler de nouveaux médiums comme la céramique, la peinture... On va voir jusqu’où peut aller notre équipage à bord : une capitaine, un second capitaine, une vigie et une figure de proue ! Je suis fébrile aussi… après autant d’années dans la brume... Combien de temps durera l'éclaircie?

Mais bon, soyons confiantes, et la peur, on l’envoie voguer au loin, je la jette aux requins!!

Un navigateur avec ses instruments de lecture des étoiles

Quand les étoiles s’alignent

Je ne crois pas que ma confiance soit de retour par hasard :
  • Je me présente à chaque deux semaines à l’École des Entrepreneurs du Québec pour suivre une série de formations sur la croissance et la commercialisation.
  • Je pratique de la céramique une fois par semaine avec Marianne Chemla.
  • Je me permet des projets de création qui me font plaisir, et qui me font rire!!
  • Je suis à livre ouvert avec mes employées et je les implique dans la recherche et le développement, et nous nous supportons dans la prise de responsabilités qui s’y rattachent.
  • Je rencontre des femmes entrepreneures tous les mois pour discuter et nous entraider.
  • Je me ressource plus souvent dans la nature.

Voilà, merci d'être là et je t'invite à suivre nos futures péripéties! ;)

MajorieUn chandail de velours en commande spéciale pour moi, je l'adore :)

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Les commentaires sont modérés